Actualités

Crise économique, des imprévus financiers qui pèsent de plus en plus sur les Français.

Près d’un tiers des Français (29%) a dû faire face à un imprévu financier en 2020. En moyenne, les Français touchés ont dû faire face à 2,4 imprévus en un an.

Des imprévus qui touchent particulièrement les familles monoparentales (62 %), les foyers vivant avec 1 000 euros ou moins par mois (49%), les moins de 35 ans (38%) et les CSP-(37 %).

Des imprévus qui interviennent malgré une grande prudence financière de la part des Français

80 % des Français s’estiment prévoyants, dont 34 % déclarent l’avoir davantage été en 2020. Le montant de ces imprévus financiers atteint des records avec une moyenne de 3624 euros en 2020 et plus de la moitié des personnes touchées (55%) ont dépensé plus de 1 000 euros.

En comparaison, en 2016, le montant moyen des imprévus des Français était de 1 926 euros par an.

Près d’un tiers de Français s’est dit plus inquiet qu’à l’accoutumée à l’idée de devoir faire face à un imprévu au cours des derniers mois (29%), notamment les familles monoparentales (62 %), les moins de 35 ans (42 %) et les CSP-(38 %).

Les imprévus financiers des Français sont d’abord liés à des travaux ou des pannes (35 % pour le remplacement d’un véhicule), mais également à des frais de santé (26 %, dont plus d’un tiers pour les 65 ans et plus).

De nombreux imprévus sont par ailleurs directement liés à la crise sanitaire et économique, tels que le chômage partiel quiconcerne 19 % des Français. Pour y faire face, les Français capitalisent principalement sur leur épargne personnelle (62 %), des changements d’habitude de consommation pour 32% d’entre eux, mais encore faut-il le pouvoir: une solution en net déclin avec 11 points de moins qu’en 2016.

Près d’un Français sur 5 (19 %) souscrit un crédit à la consommation pour faire face à un imprévu financier (+8 points par rapport à 2016)